• Une entorse mal venue

    Les footballeurs sont de grands enfants. Malgré l'emploi du temps chargé concocté par Raymond Domenech et son staff, ils trouvent des moments pour laisser libre cours à leur fantaisie. Lors du séjour à la Réunion, ils s'étaient livrés à une bataille homérique d'acras (seul Yoann Gourcuff n'avait pas participé au jeu, préférant s'enfermer dans sa chambre pour lire un bouquin sur l'URSS sous la présidence de Khrouchtchev). En Afrique du sud, ils débutèrent des séances de jeu du foulard (le jeu du foulard consiste à se pendre avec un foulard (ou autre étoffe) pour connaître l'extase de flirter avec la mort). Heureusement, Yoann Gourcuff avertit le coach de cette dérive. Ce dernier confisqua toutes les chaussettes des footballeurs et menaça de renvoyer les deux joueurs qui avaient eu l'idée de cette activité sur le banc pour les deux matchs de coupe du monde à venir. Réaction pour une fois saine et appropriée de Domenech. En effet, qu'aurait-on dit si les douze pendus du jeu du foulard avaient succombé ? Craignant la rencontre contre l'Uruguay, douze joueurs se suicident. Ne supportant plus l'humiliation subie face à la Chine, douze joueurs mettent fin à leurs jours. L'équipe de France décimée ! Avec les joueurs qu'il lui reste (dont ses trois goals), la France va tâcher de rivaliser avec un Uruguay complet et sûr de sa force. Valebuena : « Ce match on va le gagner pour nos douze morts qui nous regardent de là haut! », etc, etc...

    C'était sans compter sur l'imagination débridée de nos footballeurs : On ne peut plus pratiquer le jeu du foulard qu'à cela ne tienne ! Nous allons faire un concours de grimaces de langue (au moins, ça ne tue pas) !... Et arriva malheureusement ce qui devait arriver : Entorse de la langue pour William Gallas ! La veille d'un des matchs les plus importants de l'équipe de France, une de ses pièces maîtresse se tord la langue ! A l'heure qu'il est, il est peu probable que William Gallas se rétablisse. Raymond Domenech qui pensait tenir son onze de départ doit faire face à un nouveau problème. Déjà que Nicolas Anelka avait failli déclarer forfait à cause du jeu du foulard.

     

    Pedro Montgomery de Vive le sport


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :