• Les succulentes recettes de Maradona : aujourd’hui, la Main de Dieu

    Il n'est pas besoin d'être fin psychologue pour deviner que Maradona aime la bonne chair. Comme son travail de sélectionneur ne lui prend qu'un tiers de son temps, el pibe de oro a accepté de nous livrer quelques recettes de cuisine issues de son imagination débridée. Aujourd'hui, la Main de Dieu (pour quatre personnes)

     

    Salut, les amis. Bon, pour la Main de Dieu, je vais vous donner la moitié des ingrédients qu'il faut, je me suis couché à 5 heures du mat' la veille et j'ai le crâne comme un chantier de ville nouvelle... Putain, faut dire, qu'est-ce que je me suis mis dans la gueule ! Dans la boîte, dès qu'ils m'ont reconnu, ils m'ont offert le whisky gratos ! C'est vraiment pas de ma faute, Dieu est témoin !

    Déjà, première chose, vous virez les nanas de la cuisine ! Allez jacter ailleurs, vous me cassez le crâne avec vos caquètements de poules, z'avez pas autre chose à faire ! Ouais, c'est ça, allez voir dans l'autre pièce si mon génie y est, pfff...  

    Ca me rappelle une anecdote avec un défenseur anglais pendant le mondial 86, le type me collait au cul et n'arrêtait pas de palabrer dans mon oreille : « Et tu ne passeras jamais, et je vais te bouffer et je suis ton enfer en short et patati et patata... ». Je n'ai pas ouvert ma gueule et j'ai marqué deux fois. Je ne me souviens pas du nom du type, mais j'imagine qu'il doit encore se réveiller en pleine nuit en pensant à moi.

    Bon, mais revenons à nos moutons : Pour une Main de dieu, que vous faut-il ? Très simple : Deux ananas bien mûrs, 500 grammes de spaghettis, deux œufs, deux mangues, deux oignons, deux cuillères à soupe d'huile d'olive, deux cornichons, du sel, du poivre, du beurre, du miel, de la coriandre et deux aspirines. Déjà, foutez une casserole remplie d'eau au feu, dès que l'eau bout, foutez les spaghettis dedans puis prenez deux aspirines (plus, selon l'ampleur de votre gueule de bois). Si une nénette revient, jetez-la fermement en lui expliquant que vous faites de la cuisine virile et qu'il n'est pas question qu'elle y mette un seul grain de sel (n'hésitez pas à lui balancer les deux ananas et les deux œufs à la gueule) - Ca y est, les pâtes sont cuites ! Cherchez une passoire... Putain, où est-elle ?! Fait chier ! Ne vous abaissez pas à appeler une nana pour savoir où cette foutue passoire est rangée... C'est un stratagème. Prenez une cuillère en bois et videz dignement la casserole de son eau. Versez les pâtes fumantes dans un saladier, ajoutez le beurre et le sel, touillez. Goûtez. Rajoutez du beurre et du sel. Regoûtez. La Main de Dieu est prête ! Ne vous reste plus qu'à appeler quatre potes pour la déguster. Enfin, moi je dis ça, z'êtes pas obligés.

    Diego Maradona

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :