• Le top 2 des crachats

    1 Daniel Xuereb lors du match amical France-Norvège qui compte pour du beurre. Petit rappel : Comme le parc des Princes est en réfection, cette rencontre se joue à Brest, Brest ville très connue pour son micro climat hostile et éprouvant. Rafales de vent allant à plus de 70 kilomètres/heures auxquelles se mêlent du crachin et des fientes de pigeons des océans malades. Résultat : match pourrave. Tout le monde foire ses passes et les esprits s'échauffent. Notamment Daniel Xuereb excédé par le marquage à la culotte d'un incertain Andersen. A la 72ème minute, l'avant-centre français pète à la fois un câble et est frappé par l'éclair du génie. Il molarde droit devant lui puis s'abaisse subitement afin d'éviter le crachat propulsé par le vent furax. Andersen est touché en pleine face !... Le geste est si pur que certains joueurs français lèvent les bras au ciel comme si l'avant-centre avait marqué un but. A la fin du match nul (0-0 cracra) le plus horrible de l'histoire du foot du vingtième siècle et des dix autres à venir, l'un d'eux prétendra même que s'il y avait eu du public il se serait levé comme un seul homme et aurait applaudi l'exploit.

     

    2 Cristiano Ronaldo, deuxième journée du championnat d'Espagne. Oh ouuuiiiiiii ! Cristiano Ronaldo joue pour le Real Madrid et les femmes rappliquent par grappes en chaleur au stade ! 15ème minute de jeu, cinq minettes situées à 20 mètres au dessus du terrain hurlent le nom du bellâtre à s'en casser la voix (merci, Patrick). Cristiano les remarque. Il les trouve les cinq à son goût et souhaite leur donner une part de lui- même, là, maintenant, tout de suite, devant le monde entier qui n'a d'yeux que pour lui ! Profitant que son équipe défend, le voilà qui prend son élan et expulse de sa bouche un météore de salive brillant et compact. Le joyau vert s'élève très haut dans le ciel puis retombe pilepoil vers les minettes ! Cris hystériques, crêpages de chignons et claques ! Inès, 23 ans, gros nénés, cul 3D, étudiante en histoire de l'art, adorant le sexe sous toutes ses formes, parlant cinq langues, attrape le précieux  et l'avale !

    Occupé à tricoter près de la ligne de touche avec le ballon, Cristiano n'aura même pas vu la destination finale de son molard.

    Quant à Inès, elle avouera avoir ressenti huit orgasmes en l'ingurgitant. Soit quatre fois plus de plaisir qu'un glaviot de Zidane.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :