• France-Italie : Le match

    Ce soir du 9 juillet 2006, les dieux du foot n'étaient décidément pas avec l'équipe de France. Tout a foiré. Et ni Pénaltus, ni Barrtransversalus ou encore Têteplongeantus pour ne citer qu'eux n'ont daigné intervenir en faveur des joueurs français. Comme si, après les avoir amené à quelques mètres du sommet, ils les avaient abandonné au moment le plus important et décisif, à l'ultime côte, la plus raide et ardue. Pourtant, avant chaque match Gallas avait offert deux dés à coudre de Gatorade à Pénaltus. Et Barthez du blanc de poulet surgelé. Mais voilà, les dieux sont lunatiques et capricieux. Et ils devaient en avoir marre des offrandes pourries qu'on leur faisait. A moins que lors d'une orgie, un ballon tiré par un joueur français n'ait touché le cul éclatant de l'un d'eux, le mettant dans une rage folle. Suppositions qui le resteront. Suppositions qui de toute façon ne changeront rien aux faits de cette horrible nuit du 9 juillet 2006.

    Pourtant la partie avait joliment débuté. Après quelques lattages de circonstance entre les joueurs, Malouda se fait faucher dans la surface de réparation. Penalty. C'est Zidane qui se charge de le tirer. Echange de regards entre le numéro 10 de l'équipe de France et le grand gardien de l'équipe d'Italie. Les deux hommes se connaissent bien. Alors qu'ils appartenaient à l'association du « polystyrène pour les ours polaires du zoo de Vincennes », ils se sont prêtés plein de choses qu'ils ne sont jamais rendus. D'après ses proches, Zizou en veut encore à Buffon pour la perte de son cd de Pierre Bachelet, un cadeau d'un de ses frères. Quant à Buffon, il n'a jamais avalé que Zidane donne son album préféré des Schtroumpfs à son troisième enfant. Bref, chacun a à coeur de foutre l'autre dans la merde jusqu'au cou et au delà. Etonnamment, Zidane ne prend aucun élan pour tirer ce pénalty. Au coup de sifflet de l'arbitre, il s'avance avec nonchalance vers le ballon puis le soulève doucement avec la pointe de son pied droit. Buffon plonge, constatant avec effroi que le numéro 10 de l'équipe de France a effectué une panenka ! Panenka, qui est justement le titre de l'album de Pierre Bachelet que Zidane a prêté à Buffon ! Goal ! Et petit message acerbe du numéro 10 de l'équipe de France au grand gardien de l'équipe d'Italie : « Ce soir, mon gaillard, je ne te marquerai que des Panenka et l'album des Schtroumpfs je te le rendrai pas ».

    La suite de cette mi-temps, nous n'en parlerons pas, car elle nous fait mal... Les Italiens... Argh... égalisent sur coup de pied arrêté. Passons directement à la deuxième mi-temps que les français dominent de la tête (hélas) et des épaules. Et justement à cette fameuse 110ème minute, où Zidane fout un coup de boule dans la poitrine de Materazzi. Que s'est-il passé à cet instant là, et pourquoi ce geste incompréhensible : D'après des spécialistes de la lecture sur les lèvres, l'échange entre les deux joueurs se serait déroulé ainsi :

    Zidane : « T'inquiète mon maillot je te le filerai après le match »

    Materazzi : «  Et moi, en échange, j'te filerai mes cheveux »

    Zidane s'en va.

    Materazzi : « T'as pas de cheveux, t'as pas de cheveux, tanananère... »

    Volte-face de Zidane et coup de boule !

    Mais c'est le film enregistré par le satellite américain « sausage » et envoyé à la FIFA qui rend véritablement compte de la scène :

    Zidane : « T'inquiète mon maillot je te le filerai après le match »

    Materazzi « Et moi j'te filerai jamais ton disque de Pierre Bachelet puisqu'on l'a destroy en mille morceaux avec Buffon »

    Zidane s'en va.

    Materazzi « Au nord c'était les Corons.... »

    Revolte-face de Zidane et re-coup de boule !

    Après l'expulsion de Zidane, Les Français domineront encore sans pour autant réussir à marquer. Viendra la cruelle séance des tirs au but et le tir sur la barre transversale de Trézéguet. Viendra la joie pour les uns et la tristesse pour les autres.

     

    Peter Smash de Vive le Sport !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :