• En direct d'Allemagne 2

    Notre téléphone sonne. Nous décrochons : « Allo ? »

    « Allo, c'est monsieur O, votre connaissance d'Allemagne, vous vous souvenez de moi ? »

    Nous raccrochons. Cinq secondes plus tard, notre téléphone se remet à sonner. Après une vingtaine de sonneries, nous décrochons, exaspérés : « ALLO ?!!!! »

    « Oui, c'est encore moi, monsieur O, je vous en prie ne raccrochez pas, ce serait stupide. Ecoutez, la dernière fois nous sommes partis sur de mauvaises bases, vous m'avez appelé en pleine digestion de rougail-saucisses, la constellation du singe forniquait avec celle du crapaud, c'était la pleine lune, ma chérie ronflait en faisant des bulles - vous savez, c'est un défaut horrible, une bulle de morve se forme à la narine, s'élève dans les airs puis éclate soudainement libérant le bruit  sourd et porcin du ronflement, horrible ! - tous les éléments étaient contre nous ! oups, je ne veux pas me chercher des excuses, j'ai ma part de responsabilité moi aussi, je le reconnais, mais si infime quand on y réfléchit, vous ne m'avez pas beaucoup aidé non plus, il faut dire »

    « Vous sembliez vouloir diriger la manœuvre ».

    « Diriger moi ?! Vous rigolez ! S'il y a bien une chose sage que j'ai appris dans ma vie c'est de ne pas diriger ! Pouf, diriger pourquoi faire ? Regardez les gueules et les estomacs des gens qui dirigent ! A vomir ! J'ai bien essayé un jour de diriger le chien de ma tante mais c'était pour lui faire plaisir. De toute façon, l'animal a bien senti mon manque de conviction puisqu'il a quand même fait un énorme étron puant dans sa salle à manger. Un petit caniche pas plus haut que ça, j'vous jure, on ne croirait pas que ça peut évacuer autant de matière. Un truc qui défiait les lois de la nature tant physiquement qu'olfactivement. Sincèrement. Comment s'appelait-il déjà ? Ah oui, Lucifer ! Je ne sais pas si son nom avait un rapport avec ses actes cacatesques, mais ma tante l'avait bien choisi. Attention, je ne dis pas cela parce que c'est ma tante, mais elle avait un sacré don pour choisir les noms de ses chiens... »

    « Très bien... »

    « Bon, mais je sens comme de l'énervement de votre voix, je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, ouvrez grand vos esgourdes : Je suis en ce moment même chez mon épicier turc ! »

    « Ah... »

    « Fantastique, non ? Tenez, je vais lui passer mon portable pour qu'il dise quelques mots... Monsieur Sukur, comme à la répète s'il vous plait... »

    Monsieur Sukur : « Zidaneuuu, Thierry Henry, Platini »

    Monsieur O : « Si c'est pas beau ça ? Si ce n'est pas émotionnant ? Et si ça ne respire pas le mondial ?! Et ce n'est pas fini ! Dans son épicerie, monsieur Sukur a accroché plein de petits drapeaux ! Au rayon des fromages les drapeaux de la France ! Au rayon des pâtes les drapeaux de l'Italie, au rayon du coca, les drapeaux des Etats-Unis ! Mais ce n'est pas tout! Monsieur Sukur est allé encore plus loin dans sa volonté de fusionner avec cette fête miraculeuse qu'est le mondial de football ! Allons, vous ne devinez pas ?! Mais oui, Monsieur Sukur a installé un téléviseur près de la caisse afin que ses clients puissent suivre tous les matchs de cette compétition ! Et tenez, o joie et espoir ! Justement à cette heure une rencontre passe sur la troisième chaîne ! »

    «  Ah oui  ? Et de quelle rencontre s'agit-il s'il vous plait ? »

    « Attendez, je m'approche. A vrai dire, je n'arrive pas à bien distinguer, tous les joueurs se ressemblent »

    « Ah bon ? Comment cela ? »

    « Bin oui, ils ne portent pas de maillots. En fait, la seule chose qui permette de les identifier sont leurs bonnets. Certains portent des bleus, d'autres des rouges. Maintenant, je serai incapable de vous dire quelles sont leurs nationalités. Je suis vraiment stupéfait : C'est la première fois que je vois des footballeurs jouer dans une piscine et qui plus est avec les mains...

    Nous raccrochons.

    Monsieur O


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :