• Dernière ligne droite

    Avant de partir pour l'Afrique du sud, l'équipe de France a fait escale sur l'Ile de la Réunion où la population l'a accueillie avec chaleur. Chaque joueur s'est vu offert un acra représentant son visage et un piment de bienvenue. Guy Roux était présent mais Raymond Domenech lui a expliqué qu'il était encore sélectionneur et qu'après la coupe du monde ce serait Laurent Blanc qui le remplacerait. Nullement décontenancé par ces nouvelles, le bourgignon a donné des directives aux joueurs pendant leur entraînement sans ballon et sans chaussettes sous le regard agacé du sélectionneur en place. Puis il a mangé avec tout le monde, racontant des anecdotes sur l'AJ Auxerre : au menu tagine et couscous (ces menus décalés ont pour but de renforcer les organismes : en France, les joueurs mangeaient des plats d'Afrique du sud, en Tunisie des plats de France, à la Réunion des plats tunisiens et  en Afrique du Sud, ils mangeront des plats réunionnais). Exaspéré par le sans-gêne de Guy Roux, Raymond Domenech a quitté la table après le dessert. Quelques minutes plus tard, un service d'ordre musclé chassera Guy Roux de l'hôtel qui restera néanmoins plus de deux jours devant l'accueil à réclamer Djibrill Cissé.

    Lors de la conférence de presse, Thierry Henry reviendra sur la rumeur de sa non sélection en équipe de France. Il avouera avoir été surpris de participer à cette coupe du monde. « Tant de joueurs sont tellement au dessus de moi, Messi notamment ». Lorsqu'un journaliste lui fera remarquer que Messi est Argentin et qu'il ne pouvait être pris dans l'équipe de France, Thierry Henry écarquillera des yeux naïfs. « Ah oui, c'est vrai, ça » murmurera t-il « Je n'y avais pas pensé... Alors non, finalement, chez les français, y'a pas autant de monde que ça... Le coach a eu raison finalement ».

    La suite du séjour sera rythmée par les entraînements sans chaussettes, les siestes et les batailles d'acras (touché à l'œil, Nicolas Anelka portera un pansement pendant deux heures). Cet après-midi, afin de préparer le match contre la Chine, faute de vidéo sur cette équipe, les joueurs devraient normalement visionner un film du voyage de Raymond Domenech et d'Estelle à Venise, l'été dernier. Il se raconte qu'Estelle pourrait venir assister à cette projection et par la même occasion souhaiter bonne chance à l'équipe avant le grand départ. Ce qui réjouirait particulièrement Mathieu Valebuena qui admire beaucoup la compagne du sélectionneur. « Estelle c'est un peu notre Carla à nous » confiera t-il à un de nos confrères entre deux séries d'abdominaux.

     

    Pedro Montgomery de Vive le Sport !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :