• Carton-rouge aux pusilanimes

     

    Début du siècle dernier béni, quand les devantures des magasins américains précisaient « Interdit aux chiens et aux irlandais ».

    Aujourd'hui nous pouvons avec plaisir dire la même chose des stades de la coupe du monde. Et notre satisfaction est justifiée. Justifiée, parce qu'il est évident qu'un chien n'a rien à foutre sur un terrain de foot.

    Si je me permets d'entamer ainsi cette analyse rationnelle du milieu du football, c'est pour rappeler (mais est-il besoin ?) aux supporters pusillanimes (mais aussi à tout amateur de football), que rien ne compte plus que le soutien inconditionnel à son équipe.

    S'il est un domaine, ou nous scientifiques, nous devons systématiquement de monter au créneau, c'est particulièrement pour pourfendre, le mensonge, l'avanie, la rumeur persistante et mesquine. S'il en est une qui prend de plus en plus d'ampleur, c'est bien celle selon laquelle, notre premier et unique journal de sport « L'Equipe », ne serait qu'un ramassis de marchands largement plus soucieux de vendre du rêve calibré, de la testostérone de synthèse que de l'information sportive.

    On peut lire ici ou là (http://www.monde-diplomatique.fr/2007/09/HARSCOET/15076) que l'Equipe, acoquiné avec les grands clubs de foot, créateurs ou producteurs des grands évènements sportifs, se soucie moins de donner à ses lecteurs des informations sur le football, que d'encenser chaque nouveau championnat, comme une saison qui « promet du beau spectacle » chaque année encore plus spectaculaire que l'année précédente. Cela, rien que pour vendre et attirer des spectateurs à des events où le journal, par sa maison mère (Amaury), est financièrement impliqué

    On sous entend que les journalistes oublient leur passion de la pelouse verte pour la passion du billet vert. On prétend que ces professionnels des matchs de foot sont surtout des amateurs qui se foutent des matchs. On insinue que ces fervents zélateurs du ballon rond sont plus intéresses par la réelle grosseur de leurs biftons

    FAUX! Carton rouge !

    Comment oser prétendre qu'un spectateur de football puisse trouver davantage d'intérêt à quelques milliers d'euros qu'à la prestation exceptionnelle que lui offrent les joueurs ? Ces journalistes sont avant tout des hommes et des femmes foncièrement passionnés de sport. Et cela implique, comme la prêtrise, un goût affirmé pour la spiritualité d'un beau match devant les tentations des biens matériels.

    Qui peut croire qu'un supporter enthousiaste va renier son équipe pour de l'argent. Qui croira qu'un journaliste de l'Équipe, pourra taire la nullité d'un match pour vendre plus de papier ?

    De toute façon c'est bien simple, des statistiques très sérieuses ont été faites pour déterminer si un passionné de football aime plus l'argent que le sport. Ces statistiques basées sur des centaines de documents retrouvés dans les bureaux de Bernard Tapie, à l'époque où il officiait à l'OM, jette une lumière rassurante sur la probité et l'honnêteté de tout amateur de football.

    En 1985, Bernard Tapie a tenté de soudoyer des supporters du PSG pour qu'ils passent supporters de l'OM. Différentes sommes leur ont été proposées. Le tout formant un corpus d'études représentant plus de 500 cas.

    De ces documents particulièrement riches d'informations, on peut tirer plusieurs conclusions :

    1- Sur 100 supporters à laquelle on a proposé 50 000 francs (environ 20 000 euros actuels en tenant compte de l'inflation) pour supporter l'OM à la place du PSG. 100 % ont refusé la proposition.

    2- Sur 100 supporters à laquelle on a proposé 100 000 francs pour changer de camps, il y a 2 % des supporters qui ont effectivement acheté une écharpe OM à 5 francs tout en continuant à supporter le PSG.

    3- sur 100 supporters à qui on a proposé 1 millard de francs. On a eu 24 écharpes OM vendues et 1 SEUL supporter passant effectivement à l'OM. (Une femme, comme par hasard)

    Donc non! Mille fois non, les passionnés de sport que sont les journalistes de l'Equipe n'iront jamais vendre leur passion pour 3 francs et 6 sous. Et avec ces journalistes intègres nous pouvons dire "Interdit aux chiens et aux irlandais".

    Et vous, pour quelles sommes d'argent accepteriez-vous de passer supporter de l'OM à la place du PSG ? 1 000 000 milliards d'euros, ou plus ?

    Doc Oli

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :