• Apprendre le hors-jeu à sa chérie qui n'en a rien à battre

    Voilà. C'est l'heure. Cela fait huit ans que vous vivez avec elle. Pendant tout le mois, vous avez suivi un régime alimentaire spécial à base de barres énergétiques, de patates douces et grands bols d'avoine. Vous avez fait des pompes tous les jours, enfin pratiquement. Vous avez même embauché la veille le coach d'Axel Bauer pour qu'il vous donne la gniak : «  Ouais, Jean Louis, t'es le meilleur, tu sais que tu peux le faire, tu le sais ! c'est dans les gènes de tes burnes, gauche, droite, gauche droite ! Fais le cargo de nuit, fais-le ! ». Vous avez lustré l'écran du téléviseur, préparé une pina colada, sa boisson préférée, placé la tête envoûtante de pendu en bois achetée à un sorcier togolais à Montreuil face au canapé, allumé un bâton d'encens à la Badoit menthe ainsi que le lecteur DVD dans lequel se trouve la compil' des plus beaux hors-jeux du siècle. All is ready comme disent nos amis Grecs. Quelques flexions. Ejection de morve, narine droite, éjection de morve, narine gauche. C'est bon, il faut y aller maintenant. Déterminé, vous pénétrez dans la chambre à coucher et trouvez votre moitié en train de jouer à la guerre sur l'ordinateur. « euh chérie tu as cinq minutes ». « Non, il faut que j'extermine les bleus ». « Ecoute, sérieusement j'ai quelque chose de capital à t'apprendre ». Ici, vous ne lui laissez même pas le temps d'être surprise, vous saisissez sa main et la tirez de force dans la salle à manger. Vous connaissez votre texte par coeur : « Chérie, cette pina colada est pour toi, bois-la cul sec. Ecoute, amour, pendant longtemps j'ai voulu t'en parler mais je n'ai pas osé. Par lâcheté sans doute, mais aussi parce qu'en partie tu n'étais pas prête. Est-ce que tu comprends ? Tu te rappelles l'année dernière à ton anniversaire lorsque je t'ai appris le coup franc ?... Oui, tu sais, quand les joueurs forment un mur en se protégeant les parties vitales... Oui, c'est ça, quand le tireur du coup franc, du fait de sa position, détient le pouvoir d'annihiler toute possibilité de descendance de tel ou tel joueur et a, en conséquence, au visage toujours un petit rictus sadique. Oui, c'est dramatique... Bon, hum, tu as bien assimilé cette règle, n'est-ce pas ?... Ok... Ca va, tu es à l'aise ? Je te remets une pina ? Et glou, et glou et glou ! Allez, c'est parti, aujourd'hui, on attaque le hors-jeu ! ».

    Et paf ! vous enclenchez le lecteur DVD ! Première séquence : Le hors jeu du match Italie-Belgique de 2001, cinquantième minute, Totti fait une passe à Vieiri qui un mètre devant la dernière ligne de défenseurs fonce vers les cages du gardien adverse. Coup de sifflet de l'arbitre. Vieri se cabre puis s'arrête net. L'attaquant fait ensuite des tas de gestes pour signifier qu'il ne comprend pas cette décision (quel comédien, ce Vieri), prend à témoin le public italien qui se met comme un seul homme à gronder, puis insulte l'arbitre une fois que celui-ci a le dos tourné.

    Vous êtes aux anges. Cette séquence est parfaite pour expliquer le hors-jeu à votre femme. Or, au moment où vous vous apprêtez à la repasser, survient le moment que vous redoutiez le plus :

    « teu, teu, teu » fait votre moitié « Pas si vite, papillon... Moi, j'ai appris le coup franc déjà, si tu veux m'apprendre le hors-jeu dont je n'ai rien à foutre, il faut d'abord que je t'enseigne un truc qui te fait chier ».

    Vos lèvres tremblent car vous pressentez quel va être le truc chiant.

    « Euh, oui bien sûr chérie et tu veux m'enseigner quoi ? »

    « Le sudoku ».

    Gérald Puzzle


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :